Fonction Produits 1/5

 

Aujourd’hui, je vous propose d’entrer dans le détail de la section « Products » de Shopify, avec un premier article consacré aux grands principes à connaître.

D’autres suivront, pour les manipulations les plus complexes, car vous en avez maintenant l’habitude : je pars du plus général pour aller vers les cas de figure les plus particuliers.

 

Qu’englobe la notion de « produits » ?

 

Pour commencer, quelques petits principes de base à garder en tête…

Dans Shopify, un produit peut être un article physique, un article dématérialisé ou une carte-cadeau (cette dernière fonction étant accessible seulement si vous utilisez au moins le deuxième niveau de souscription au logiciel).

Un produit peut comporter plusieurs variantes (taille, couleur, version, etc.) et peut être vendu via un ou plusieurs canaux de vente (qui peuvent être gérés individuellement pour chaque produit). Pour le moment, je vais me consacrer exclusivement à la notion de vente en ligne via votre boutique Internet et je reparlerai des canaux complémentaires ultérieurement.

Les manipulations de base relatives à un produit sont :

  • L’ajout
  • L’édition (mise à jour)
  • La duplication
  • La suppression

La gestion globale de vos divers produits s’effectue via la page « Products/Products » (raccourci clavier GPP, si vous avez suivi les tutos relatifs aux déplacements rapides dans Shopify).

C’est à partir de cette page que vous pouvez ajouter un nouveau produit ou agir sur un produit existant en le sélectionnant dans la colonne de gauche.

 

Ce que contient la page d’un produit

 

Lorsque vous créez un nouveau produit ou que vous cliquez sur un produit existant pour l’éditer, vous accédez aux détails du produit.

Ces détails vous servent à la fois à mieux organiser votre boutique et à rendre la recherche plus facile pour vos clients.

Côté gauche de la page, vous trouvez :

  • Son intitulé (« Title »).
  • Sa présentation (« Description »)
  • Sa ou ses images
  • Son prix (« Price »)
  • L’inventaire et les codes officiels associés (SKU, ISBN, etc.)
  • Son mode d’expédition (« Shipping »)
  • Ses éventuelles variantes
  • Sa présentation SEO (« Search engine listing preview »)

Selon que vous créez un nouveau produit ou mettez à jour un produit existant, et selon qu’il inclut des variantes ou pas, l’ordre des dernières rubriques peut être légèrement différent, mais toutes les sections seront présentes, directement dans cette page ou à l’intérieur des variantes elles-mêmes, lorsqu’elles existent.

Côté droit de la page, vous trouvez :

  • Les canaux de vente (« Sales channels »), dont le contenu dépend des réglages généraux effectués dans la page « Settings / Sales channels ».
  • Le classement du produit (« Organization »), qui inclut les types de produits, le vendeur, les collections et les tags (sujets que je vais détailler plus loin).
  • Le type de feuille de style utilisé pour présenter votre produit côté client (qui dépend directement de votre thème installé et s’appelle généralement « Product »).

 

Informations de base à connaître

 

Avant de détailler chaque section de la page produit, voici quelques précisions au sujet des manipulations de base que vous pouvez effectuer autour des produits :

  • Pour dupliquer un produit existant, vous devez vous trouver dans sa page détaillée et cliquer en haut à droite sur le bouton « … », puis sur « Duplicate ». Le produit dupliqué sera créé dans un onglet à part et pourra être modifié comme n’importe quel produit.

Cette fonction est intéressante quand les attributs et descriptifs de vos produits sont similaires, car elle vous évite de repartir d’une saisie vierge à chaque fois.

  • Pour voir un produit comme le verrait un client, vous pouvez utiliser ce même bouton « … » et cliquer sur « View », pour l’ouvrir dans un onglet de visualisation.
  • Pour supprimer un ou plusieurs produits, vous devez revenir à la page générale où tous vos produits sont listés, cocher la ou les lignes qui vous intéressent, puis cliquer sur « Bulk actions / Delete product », comme j’en ai déjà parlé dans un précédent article consacré aux manipulations générales.
  • Lorsque vous mettez à jour les détails d’une fiche produit, pensez à bien cliquer sur le bouton bleu « Save » en haut à droite.

Dans certains cas (comme les modifications d’images), cette sauvegarde est automatique et vous n’avez rien à faire. Le bouton reste alors grisé.

  • Selon les applications installées dans votre boutique, un bouton « Apps » peut apparaître à gauche du bouton « … », quand vous êtes dans la page détails d’un produit. Cela signifie que ces applications peuvent agir sur une ou plusieurs fonctions de ce produit et je reparlerai de ces possibilités dans un article consacré aux applications.

 

Les fonctions de la page d’un produit en détail

 

Première remarque importante : vous devez personnaliser la page de chaque produit, pour la rendre unique dans votre boutique et par rapport à celles qui sont présentes chez vos concurrents.

En conséquence, si vous vous inspirez de la page produit d’un fournisseur, ne vous contentez jamais d’un copier-coller passe-partout : la description de votre produit en ligne doit s’inscrire dans l’esprit de votre boutique et respecter le ton général de l’ensemble, tout en étant unique pour les moteurs de recherche qui vont la référencer.

Voici donc quelques conseils, pour chacune des rubriques de vos produits :

  • Pour le titre : faites en sorte que chaque titre soit logique, facile à comprendre et respecte une forme de nomenclature globale qui se retrouve partout dans votre boutique.

Par exemple, si vous vendez des vêtements, faites commencer l’intitulé de chaque produit par le type de vêtement, puis sa matière, puis sa couleur, etc., et respectez cet ordre à chaque fois, pour que vos visiteurs comprennent tout de suite votre logique de présentation. Ce n’est bien sûr qu’une suggestion à adapter à vos besoins.

  • Pour la description : soignez le texte et utilisez les fonctions de texte enrichi qui permettent une belle mise en forme.

Je vous parlerai de l’utilisation du texte enrichi dans un autre article, car vous pouvez faire beaucoup de choses avec un peu de code HTML (très simple, pas d’inquiétude !) et rendre votre présentation très originale.

  • Pour les images : sélectionnez des visuels de grande qualité et de taille suffisante pour les zooms, en essayant de respecter le même format partout dans la boutique, pour un affichage parfait de vos collections (je vous reparlerai aussi de tout ce qui concerne les images dans un article à part).

Par exemple, des images en 1000 x 1000 pixels, dans une définition de 96 dpi, vous permettent d’allier la qualité d’affichage à un poids acceptable pour la rapidité de chargement de vos pages.

  • Pour le prix : n’oubliez pas de cocher/décocher la case concernant les taxes, selon la situation de votre boutique et vos réglages généraux sur ce point. Ne vous inquiétez pas si toutes les pages ont une mention en dollar, car la devise qui s’affichera côté client sera celle que vous aurez déterminée dans la page « Settings / General ».

Si vous utilisez la fonction « Compare at price », notez que cela vous permet de faire apparaître un prix barré, pour une mise en avant de promotion.

  • Pour l’inventaire : le sujet inclut plusieurs points, selon que vous vendez vos propres produits ou que vous faites du drop-shipping, selon que vous vendez des produits physiques ou numériques, etc. J’y reviendrai donc dans un article dédié, pour ne pas trop m’éparpiller ici.
  • Pour l’expédition : pensez à bien garder la case cochée si vos produits doivent être expédiés, pour que la boutique puisse calculer le coût côté client, lorsqu’il passe commande. Dans ce cas, le champ « poids » (« Weight ») s’affiche et vous devez le renseigner, car il est (par défaut) la base de calcul utilisée par Shopify. Je reviendrai sur toute la question de l’expédition, qui est sans doute une des fonctions les moins évidentes pour les débutants, dans un article spécifique.

À l’inverse, pour des produits numériques ou des services, la case doit être décochée.

  • Pour les variantes : elles s’utilisent lorsqu’un même produit existe dans plusieurs déclinaisons, mais que l’essentiel reste identique (par exemple, un t-shirt décliné en noir, rouge, blanc, etc.).

Par contre, ne vous servez pas de cette fonction pour des produits similaires, mais différents : dans ce cas, il s’agit de produits rattachés parallèlement à une même collection, mais pas de variantes. Dans l’exemple des t-shirts, une même marque proposée en versions manches courtes et manches longues donnera lieu à deux produits distincts.

Les variantes sont adaptées à des gammes de couleurs, de taille, de matériau, etc. et j’aurai également l’occasion de revenir sur ce sujet ultérieurement.

  • Pour la présentation SEO : il est important de contrôler son rendu, car elle correspond à ce que les moteurs de recherche renverront aux internautes, pendant leurs recherches (avec une limite de 160 caractères pour la description).

Attention, si vous modifiez le titre d’un produit existant (alors qu’il est déjà publié), l’adresse SEO créée automatiquement à l’origine ne changera pas d’elle-même : vous pouvez la corriger pour qu’elle soit identique au nouvel intitulé du produit et, dans ce cas, Shopify vous proposera une redirection automatique de l’ancienne vers la nouvelle adresse (pour éviter qu’un internaute arrivé par la première adresse se retrouve avec un message d’erreur). Je vous recommande d’ailleurs de ne pas modifier trop souvent l’adresse d’un produit, pour éviter que les moteurs de recherche n’indexent pas vos pages.

  • Pour les canaux de vente : cochez/décochez ceux qui sont pertinents ou pas pour chacun de vos produits, sans avoir à les supprimer lorsque vous ne voulez pas qu’ils soient visibles par les clients de tel ou tel canal.

Par exemple, vous pouvez déterminer qu’un produit n’apparaît que dans votre boutique en ligne et pas sur Facebook, ou inversement.

Vos choix de retrait peuvent dépendre de la saisonnalité de certaines mises en vente, d’une rupture de stock temporaire, d’une offre exclusive sur un canal de vente, etc.

  • Pour la section « Organization », attention de bien comprendre les subtilités entre les différents champs :
    • Les collections sont de grands ensembles, qui peuvent être multiples pour un même produit. Par exemple, si vous vendez des vêtements, vous pouvez créer des collections « t-shirts », « pantalons », « vestes », etc., mais vous pouvez aussi avoir des collections « Été », « Automne », « Noël », ou encore « Coton », « Polyester », « Lin », etc. Un produit donné se retrouvera donc dans plusieurs collections.

Une collection peut être sélectionnée de manière automatique (sur la base des types de produits ou des tags) ou saisie de façon manuelle. Je vous présenterai toutes les façons d’organiser vos collections dans un focus spécifique.

    • Les types de produits sont des catégories plus précises qui vous permettent d’organiser vos articles. Par exemple : « t-shirts à manches courtes », « sweat-shirts à capuche », etc.
    • Le vendeur peut être un fabricant, un fournisseur, un partenaire récurrent de votre boutique, etc. Son nom n’est jamais visible côté client et il est intéressant de le qualifier systématiquement pour pouvoir trier plus rapidement son inventaire.
    • Les tags sont utiles pour le référencement externe, mais surtout pour la recherche dans la boutique. Ils peuvent aussi servir à créer des menus de navigation, à trier facilement des produits, etc.

Il y a beaucoup de choses à savoir sur les tags, pour les utiliser de façon très efficace, et je vous en reparlerai aussi dans de futures mises en situation.

Dans le prochain article, je creuserai le sujet des collections (comment les créer et les gérer) et des variantes, qui ont une grande importance dans Shopify, si vous voulez que votre boutique soit bien organisée, que vos clients aient plaisir à parcourir vos produits et que vous puissiez vous-même gérer facilement et efficacement votre boutique.

À très bientôt pour la suite !