Shopify comment ça marche

Shopify : comment ça marche ?

 

Dans ce deuxième article consacré à Shopify, je vous propose d’entrer un peu plus dans le vif du sujet et de découvrir le logiciel et ses fonctions principales, sous forme de « check-list de mise en route ».

Encore une fois, notez que je ne vais pas détailler chaque facette de l’outil, car il y a beaucoup trop de points à parcourir pour qu’un seul article y suffise, mais plutôt vous accompagner dans la prise en main initiale de Shopify.

Allez, c’est parti !

 

Les points-clefs à garder en tête pour la suite

 

Les principes suivants ne doivent pas être oubliés, car je vais régulièrement en parler dans plusieurs des articles de cette série :

  • Les fonctions initiales de votre boutique dépendent du type d’abonnement Shopify que vous avez choisi (en résumé, plus le tarif de l’offre est élevé, plus celle-ci inclut de fonctions, par défaut). Le pourcentage prélevé par Shopify sur chaque transaction varie également, en étant différent selon l’offre.
  • Le design de Shopify se personnalise via son thème, de nombreux thèmes (gratuits et payants) étant proposés dans le Shopify Theme Store, afin de modifier complètement le thème d’origine.
  • Les fonctions de base de Shopify peuvent être étendues grâce à l’installation d’applications dédiées (gratuites et payantes), celles-ci étant proposées dans le Shopify App Store.
  • Shopify inclut son propre mode de paiement, pour pouvoir rapidement accepter des achats clients, sans faire appel à un système tiers.
  • L’outil n’est pas seulement adapté à la gestion d’une boutique en ligne, mais inclut plusieurs canaux de vente, que vous allez devoir activer ou pas, selon vos besoins et le pays dans lequel votre compte Shopify est ouvert : point de vente physique, Facebook, Pinterest, boutons de vente Shopify.
  • Vous avez, à tout moment, accès aux blog, forum, chat support et guides officiels (en anglais) de Shopify, pour creuser tel ou tel sujet, ou poser vos questions.

 

Premiers pas dans la découverte de Shopify

 

Avant de vous lancer dans les manipulations concrètes, commencez par déterminer :

  • De quelle façon vous voulez vendre (en ligne seulement ou aussi via un point de vente physique).
  • Via quels canaux vous voulez/pouvez vendre sur Internet (seulement dans votre boutique ou également sur Facebook et/ou Pinterest, si votre situation administrative le permet).
  • Si l’offre de base vous suffit pour commencer, ou si vous devez choisir une offre supérieure.
  • Quel nom vous voulez donner à votre boutique.

Ceci va vous permettre de choisir les bonnes options pour créer votre compte (en sachant que vous pourrez modifier ces choix, par la suite, si nécessaire) et de ne pas perdre de temps à l’étape suivante, quand les choses sérieuses vont commencer.

 

La configuration initiale de la boutique

 

Voici les étapes-clefs par lesquelles vous allez passer :

  • Vous connecter à votre boutique
  • La protéger à l’aide d’un mot de passe (le temps de sa construction, pour que personne d’autre que vous ne puisse y accéder)
  • La nommer (c’est pourquoi il est utile d’y avoir réfléchi avant)
  • Choisir le nom officiel de votre business et saisir ses coordonnées
  • Ajouter vos informations de paiement, pour que Shopify puisse vous facturer par la suite (je rappelle que vous disposez de 14 jours de gratuité)
  • Choisir la devise par défaut de votre boutique (initialement prévue en dollars)
  • Choisir l’unité de calcul des poids (pour le système de gestion des frais de port)
  • Ajouter des collaborateurs à votre boutique, éventuellement (attention, le nombre autorisé dépend de l’offre que vous avez choisie)
  • Configurer votre domaine (l’adresse Web concrète par laquelle les gens accéderont à votre boutique)

Tout ceci se détermine dans le menu « Settings » de votre panneau d’administration, qui inclut plusieurs rubriques, ainsi quand le menu « Online store / domains », pour le dernier point.

 

L’organisation de la boutique

 

Dans un deuxième temps, vous allez structurer et personnaliser l’apparence de votre boutique, telle que vos visiteurs vont la voir lorsqu’elle sera ouverte.

Il s’agit certainement de l’une des étapes les plus longues, notamment selon le nombre de produits que vous avez décidé de vendre, mais ne la bâclez surtout pas, car c’est en priorité grâce à elle que vous allez générer de l’intérêt, les premiers temps : une bonne boutique est agréable visuellement, claire et pratique dans sa navigation, et très facile d’utilisation.

En bref, 50 % de votre travail consiste à rendre vos produits attractifs au premier coup d’œil, tout en garantissant à vos prospects une expérience d’achat satisfaisante.

Ceci passe notamment par ces étapes-clefs :

  • Personnaliser le thème initial de la boutique ou en choisir un nouveau dans le Theme store.

Mon conseil est le suivant : il existe autant de choix valables que de projets. Tout dépend de ce que vous vendez, du nombre de produits prévus, des rubriques additionnelles (pages, blog, etc.) que vous comptez implémenter, etc.

Prenez bien le temps de tester plusieurs solutions en mode « preview » et, si un thème payant vous semble répondre parfaitement à vos besoins, n’hésitez pas à investir dedans, après l’avoir étudié attentivement. Ce sera l’une de vos dépenses les plus utiles et vous allez ainsi pouvoir habituer vos clients à votre identité visuelle dès le début.

N’oubliez pas non plus de traduire en français les éléments du thème actif (si cela n’est pas proposé automatiquement par le concepteur du thème) et tous les emails automatiques.

Tout ceci se fait dans le menu « Online store / themes » et dans « Settings / notifications ».

  • Ajouter des pages statiques, via le menu « Online store / pages », et crée/modifie les menus de navigation, dans « Online store / navigation ».

Il peut s’agir d’une FAQ, de vos conditions générales de vente, des mentions légales, etc.

  • Créer des collections

Ce sont les grandes catégories de produits qui vont permettre ensuite un affichage logique, côté client.

Par exemple, si vous vendez des t-shirts, cela pourrait être « t-shirts pour hommes », « t-shirts pour femmes », « t-shirts pour l’été », etc.

Un même produit pouvant appartenir à plusieurs collections (idéalement, c’est même recommandé, chaque fois cela est pertinent), définissez toutes les façons logiques de classer vos articles.

Cette étape se prépare dans le menu « Products / collections ».

  • Créer vos produits, en les intégrant aussi dans les collections créées précédemment.

Pour cela, chaque rubrique de chaque fiche produit doit être remplie minutieusement (titre, description, image, prix, tags (ou mots-clefs), rattachement à une collection, etc.)

La création et gestion des produits se fait dans le menu « Products / products ».

  • Configurer la tarification des expéditions de produits physiques, dans le menu « Account / Shipping ».
  • Configurer le calcul des taxes, dans le menu « Settings / taxes ».

Encore une fois, cette étape peut être longue : ne vous inquiétez pas s’il vous faut quelques jours pour la mener à bien, d’autant plus si votre liste de produits est longue ou que vous avez fait un choix de thème plus complexe que la moyenne, qui demande plus de personnalisation.

 

La phase de tests

 

Ne rendez jamais votre boutique publique sans l’avoir, au préalable, testée, retestée et encore testée !

Ceci inclut :

  • Le test d’une transaction complète de A à Z, comme si vous étiez un client, afin de vérifier que mise au panier, paiement et confirmation se déroulent correctement.
  • Le test d’une annulation de commande et de son remboursement, côté vendeur.
  • Le test de la validation et du traitement d’une commande reçue (comme si vous alliez l’expédier).
  • Le test de l’archivage d’une commande traitée.

Si vous rencontrez la moindre erreur, si vous voyez encore des mentions qui figurent dans la mauvaise langue, si l’affichage d’une page n’est pas normal, etc. : ne vous dites jamais « je verrai ça plus tard » et corrigez immédiatement les problèmes.

Par expérience, je peux vous dire que les vendeurs en ligne qui laissent traîner les bugs avant l’ouverture de leur boutique ne vont jamais très loin !

Une fois que tout est impeccable, vous pouvez retirer le mot de passe de votre boutique et commencer à y inviter vos premiers visiteurs.

 

L’ajout d’autres canaux de vente

 

Une fois que vous êtes bien familiarisé avec les fonctions de base et l’utilisation générale de Shopify, je vous conseille de vous pencher sur les canaux additionnels, dans le menu « Settings / sales channels ».

Vous y trouverez Facebook, Messenger, le « buy button » et Pinterest.

Attention, tous ne sont pas utilisables par tout le monde, selon le type de produits que vous vendez, la devise principale de votre boutique, etc.

Je ne rentre pas dans le détail de ces canaux aujourd’hui, car je leur consacrerai un article spécifique, mais sachez qu’il est important de bien lire la documentation relative à chaque canal de vente, pour ne pas perdre de temps à configurer ceux que vous ne pourrez, de toute façon, pas utiliser.

 

La promotion de la boutique

 

Vous allez certainement utiliser des tas de moyens pour promouvoir votre boutique (pub Facebook, Twitter, Instagram, Google AdWords, etc.), mais la meilleure chose à faire pour commencer sur de bonnes bases, à ce stade, c’est d’abord de vérifier les métadonnées de votre boutique elle-même.

Pour cela, allez dans le menu « Online store / preferences » et vérifiez que le titre et la description reflètent correctement votre activité.

C’est aussi dans cette page que vous pouvez ajouter le code de votre pixel Facebook (hautement recommandé, comme j’en parle dans plusieurs autres articles) et celui de votre compte Google Analytics (également très important pour la suite, quand il vous faudra analyser le comportement des visiteurs de votre boutique).

Si vous n’avez pas encore ces deux derniers éléments, ne tardez pas à les créer et à venir les intégrer dans Shopify.

Enfin, selon le thème et/ou les apps que vous avez choisis, pensez à bien configurer les liens vers vos réseaux sociaux, qui apparaissent généralement dans le pied de page de la boutique, afin de montrer votre présence sur ces diverses plates-formes.

Voici pour l’essentiel, qui vous permet de partir de zéro et d’obtenir une boutique fonctionnelle en quelques heures ou jours, selon le degré d’ambition de votre projet.

 

Sujets à venir…

 

Alors évidemment, ceci est une feuille de route générale, qui n’inclut pas les particularités de chaque étape, qui peut être plus ou moins facile, selon les cas de figure.

C’est pourquoi je reviendrai sur chacune d’entre elles dans de futurs articles, avec des manipulations plus détaillées et des focus sur certains points particuliers, comme :

  • La vente de produits dématérialisés et les aspects techniques à connaître.
  • La gestion des menus de navigation, qui déroute souvent les débutants.
  • La question de l’intégration de la boutique dans votre page Facebook.
  • Les apps que toute boutique devrait installer (majoritairement gratuites) et que les nouveaux utilisateurs ne connaissent pas.
  • La découverte du code d’un thème (qui fait toujours peur, quand on se lance, mais qui est souvent très sympa à prendre en main et qui peut vous permettre de rendre votre boutique encore plus sympa).
  • La question du temps de chargement de la boutique et l’optimisation de ses contenus (notamment les images), pour une bonne expérience client.
  • L’analyse des données que vous propose Shopify, pour savoir rapidement ce que vous devez améliorer, tant sur les aspects techniques que sur votre façon de promouvoir la boutique.
  • Etc.

 

Vous voyez, les sujets intéressants ne manquent pas !

 

Comme je l’ai dit dans le premier article d’introduction à Shopify, l’utilisation immédiate du logiciel est simple et vous pouvez avoir une boutique fonctionnelle en très peu de temps.

Pour autant, cela ne veut pas dire que vous devrez vous arrêter là, car il vous restera encore des tas de choses à découvrir, après le lancement, aussi bien sur le plan marketing que technique, si vous voulez maîtriser le sujet à fond… et donc faire mieux qu’une majorité de vos concurrents !

Je vous retrouve donc très vite avec de nouveaux articles dédiés à Shopify, en espérant que cette introduction à la création de votre boutique va vous aider à mettre rapidement votre activité de e-commerce en place.

 

À très bientôt pour la suite !