Shopify : une solution tout-en-un pour votre e-commerce

 

Quand on me demande quel outil utiliser pour vendre en ligne, je réponds toujours la même chose : « Shopify ».

C’est pour moi tellement évident que je ne prends même plus la peine ou le temps de m’expliquer, alors que le choix n’est pas forcément aussi clair que cela pour les débutants.

Alors, j’ai décidé de vous proposer une série d’articles qui vont répondre de façon complète et progressive à toutes vos interrogations, tout en vous démontrant que Shopify est vraiment LA solution dont vous avez besoin pour organiser votre activité de e-commerce.

Aujourd’hui, je vais vous présenter les grandes lignes et les avantages généraux que vous devez connaître. Par la suite, j’entrerai dans le détail de plusieurs fonctionnalités importantes.

 

Qu’est-ce que Shopify ?

 

C’est donc un outil en ligne de type « cloud » (ce qui signifie que vous n’avez rien à installer sur un ordinateur en local) qui offre une solution de vente complète : le logiciel permet de gérer différents canaux de vente sur Internet (Web, mobile, réseaux sociaux), mais aussi des points de vente physiques et des boutiques éphémères.

Pour faire court, Shopify vous permet d’organiser toute votre activité de vente, dont le e-commerce, qui représente évidemment la plus grosse part de son utilisation.

C’est une solution logicielle qui est leader sur son marché et qui a la particularité de pouvoir aussi bien être utilisée par une personne qui ne vend qu’un produit, que par une grande entreprise qui en vend des dizaines de milliers.

Shopify est évolutif (ses concepteurs le rendent de plus en plus complet et performant, depuis sa création en 2006) et modulaire, puisqu’il est possible de personnaliser l’ensemble des fonctions de base en ajoutant à sa boutique initiale des applications dédiées à telle ou telle fonction.

Par exemple, un vendeur de logiciels en ligne et un vendeur de tickets pour des concerts physiques n’auront pas les mêmes besoins et adapteront donc leur choix d’applications à telle ou telle nécessité.

Ce n’est pas un hasard si près de 400 000 marchands dans le monde ont choisi de créer leur commerce via Shopify, malgré des domaines d’activité très variés : le logiciel couvre tous les besoins et n’a aujourd’hui pas d’équivalent aussi pratique, complet et souple d’utilisation.

 

Que peut-on vendre avec Shopify ?

 

Comme je viens de commencer à l’expliquer, tout ou presque est envisageable.

Parmi les boutiques propulsées par Shopify, on trouve des vendeurs de vêtements, de bijoux, d’accessoires divers, de services à la personne, d’événementiels, de livres, de musique en ligne, de produits frais, etc.

Shopify peut s’adapter à chaque domaine de vente, à la fois sur le plan du design (grâce à de très nombreux thèmes disponibles), des canaux de vente et des objectifs de chaque business.

À la différence de nombreux outils en ligne qui vous permettent de construire une activité limitée à des domaines assez précis, en raison de leur fonctionnement intrinsèque, Shopify répond à vos besoins… et pas l’inverse.

 

Combien ça coûte ?

 

L’une des grandes forces de Shopify est d’avoir compris qu’une offre tarifaire figée allait freiner le développement commercial de ses utilisateurs… et donc le sien.

C’est pourquoi la société a décidé de mettre en place un modèle de prix qui s’adapte à chaque public, du plus petit entrepreneur à la plus grande des firmes internationales.

Concrètement, trois tarifs mensuels sont proposés (29 $, 79 $ et 299 $), les outils inclus dans chaque offre étant plus ou moins nombreux.

À cela s’ajoute un petit pourcentage pris par Shopify sur chaque vente effectuée, afin de suivre une stratégie gagnant-gagnant : lorsque vous vendez encore peu, votre boutique ne vous coûte presque rien. Ce pourcentage est de plus en plus faible, lorsqu’on monte vers une solution mensuelle plus chère. Ainsi, la répartition entre coûts fixes et coûts variables s’adapte aux résultats réels de votre activité.

Cette même logique est souvent suivie par les apps payantes que vous pouvez ajouter à l’offre de base : leurs concepteurs (qui sont des créateurs indépendants agréés par Shopify) proposent de plus petits prix aux petites boutiques qui sont sur un abonnement de base et encore peu de clients, pour les aider à se développer.

Ceci signifie donc que la plus grande force de Shopify réside dans une compréhension réelle des difficultés de tout nouveau vendeur : bâtir sa réputation, trouver des acheteurs et faire évoluer son chiffre d’affaires.

En résumé, pour moins de 30 € par mois, vous avez une boutique fonctionnelle à portée de main, dans laquelle vous pourrez ensuite investir un peu plus d’argent (thème personnalisé, applications supplémentaires, etc.) afin de suivre l’évolution de votre business.

Pour ceux qui veulent se contenter de tester une idée de e-commerce sur Facebook uniquement, il existe même une formule « Lite » à moins de 10 € par mois, avec des fonctions ultra simplifiées pensées pour ce mode de vente.

Et, cerise sur le gâteau, Shopify récompense la fidélité : toute formule souscrite avec un engagement (en payant d’un coup 1 ou 2 ans d’abonnement, plutôt que mensuellement) donne droit à de jolies réductions sur le total, de 10 % ou 20 %.

Enfin, la tarification en temps réel, selon votre abonnement et les apps que vous utilisez est claire et accessible à tout moment, directement via l’administration de votre boutique : pas de coûts cachés et de mauvaises surprises au moment du paiement.

 

Les meilleurs atouts de Shopify : simplicité, clarté, facilité

 

Pour une personne qui veut se lancer dans le e-commerce et a peur des aspects techniques, Shopify est désarmant de simplicité : pas besoin de maîtriser le codage, l’installation d’outils compliqués, la gestion d’une plate-forme d’hébergement, les mises à jour de logiciels, etc.

Une personne qui sait surfer sur Internet est capable d’utiliser Shopify, tout bêtement… et c’est même une expérience ludique, tellement c’est facile !

Car l’outil, même quand on l’utilise sans applications complémentaires, contient tout ce dont vous avez besoin pour travailler :

– un hébergement intégré

– la possibilité d’utiliser son propre nom de domaine

– une bande passante illimitée

– un nombre d’articles également illimité, avec gestion des stocks et des variantes

– un blog et un site intégré (pour rédiger des articles et concevoir des pages fixes, ce qui vous évitera d’avoir un autre site Web en complément)

– 70 passerelles de paiement incluses

– une sauvegarde quotidienne et des mises à jour instantanées

– un système multilingue

– une gestion flexible des frais de port

– une gestion facilitée des taxes, selon votre pays de vente

– la possibilité de « trier » vos clients dans des groupes, de consulter leur historique d’achat, ou de les rembourser en quelques clics

– la possibilité de personnaliser tous les emails automatiques que votre boutique envoie à vos prospects ou clients

– de multiples outils très pratiques comme : la gestion des codes de réduction, un certificat SSL intégré, la récupération des paniers abandonnés, la possibilité de coupler la boutique à MailChimp (pour l’envoi de vos newsletters) et à Google Analytics (pour étudier le comportement de vos visiteurs et clients), le rattachement aux médias sociaux, la gestion intelligente du référencement, l’importation facilitée des données issues d’un autre système de vente, etc.

L’interface est simple d’utilisation, claire, avec des rubriques faciles à appréhender, même si elles sont (pour le moment) seulement libellées en anglais.

Les francophones, avec l’aide de quelques tutoriels pour bien démarrer, peuvent être opérationnels en très peu de temps, tant Shopify est facile à manier.

Contrairement à d’autres outils qui nécessitent un apprentissage souvent décourageant, il ne suffit que de quelques heures pour apprendre à :

– Intégrer ses produits

– Personnaliser l’apparence de sa boutique

– Configurer ses modes de paiement

– Accepter et valider des commandes

– Analyser ses résultats

Un débutant peut devenir expérimenté dans Shopify en un temps record, voir devenir expert du logiciel en quelques semaines, une fois qu’il a pris en main tout son potentiel.

Bien sûr, plus vous maîtriserez en amont les bases de l’informatique et plus cet apprentissage sera rapide, mais l’outil est véritablement accessible à tous ceux qui ont peur de se lancer parce qu’ils ne sont pas à l’aise avec les systèmes qu’ils ont déjà testés.

 

Mais simplicité ne veut pas dire faiblesse ou paresse !

 

En raison de sa construction logicielle, Shopify est aussi ultra robuste et capable d’embarquer des dizaines d’applications additionnelles, afin de se transformer en un outil puissant adapté à des sollicitations très lourdes.

Ce qui veut dire que votre boutique va évoluer avec votre activité de e-commerce en affichant toujours les mêmes performances : même si vous avez un jour (ce que je vous souhaite !) dix mille clients qui vous rendent visite chaque jour, vous n’aurez pas besoin de changer de système pour un autre, parce que le site ne répond plus !

En choisissant Shopify, vous choisissez donc aussi la longévité et vous savez que tout ce que vous mettez en place aujourd’hui ne sera pas perdu ou inutilisable demain.

Cela va même plus loin : votre simple boutique en ligne pourra aussi s’enrichir d’un point de vente physique, si un jour vous décidez d’ouvrir un magasin, ou de nouveaux canaux de vente que vous n’aviez pas prévus au début (comme Facebook).

Pas besoin de tout refaire de zéro chaque fois que vous franchissez une nouvelle étape de votre développement, et pas besoin de vous inquiéter quant au répondant de votre boutique : 24 heures sur 24, elle est accessible et performante.

En fait, si je devais résumer tout Shopify en un mot, je dirais peut-être « accessibilité ».

Non, le e-commerce n’est pas réservé aux initiés qui ont passé des mois à se former en technique et en gestion d’outils compliqués.

Shopify a compris l’intérêt qui existe à faciliter la mise en place des projets de toute personne qui a l’envie de vendre, mais ne sait juste pas par quel bout concret prendre le problème.

En d’autres termes, cette solution vous renvoie vers ce qui devrait être votre préoccupation majeure (que vais-je vendre et à qui ?, comment faire connaître mes produits ?, etc.) pour vous soulager de toute la partie technique de la mise en route.

Il est assez troublant de voir à quel point on se lance dans l’utilisation de cet outil en pensant être incapable de faire quoi que ce soit, puis de se retourner, trois jours plus tard, en se disant « c’est moi qui ai construit cette boutique en partant de rien ? »

De plus, Shopify propose un support client et une base documentaire assez impressionnants.

La société a prévu des guides et des tutoriels pour une majorité de fonctions, répond en quelques heures à la moindre question et tous ses systèmes d’information (blog, forum, etc.) prévus pour les utilisateurs fourmillent d’idées et de conseils.

Alors je ne vais pas raconter de salades non plus : naviguer avec aisance dans 100 % des fonctions de l’outil ne se fera pas en trois jours et je suis le premier à en découvrir encore certaines, après plusieurs années d’utilisation !

Mais l’essentiel, tout ce qui vous permettra de sauter le pas et de vous dire « c’est bon, je peux vraiment me lancer » est utilisable par n’importe qui.

Il m’est impossible, dans un seul article, de couvrir 100 % des outils inclus dans Shopify, et c’est bien pour cette raison que j’ai décidé de vous proposer une série de sujets dédiés à cette solution logicielle de e-commerce.

J’espère néanmoins vous avoir permis de mesurer le potentiel de l’ensemble et vous avoir fourni quelques bonnes raisons de tester cette solution tout-en-un.

Ah oui, parce que j’ai oublié quelque chose qui est quand même très important : les 14 premiers jours d’utilisation de Shopify sont gratuits.

Ceci veut dire que vous serez certainement déjà en train de vendre vos produits alors que vous n’aurez même pas encore commencé à payer l’outil. J

Vous n’avez donc aucune raison d’attendre, votre future activité dépend simplement de vos prochains clics.

À très bientôt pour la suite !