Je vois des tas d’entrepreneurs qui s’arrachent les cheveux en passant des dizaines d’heures à essayer de trouver des niches profitables pour la vente de leurs designs de t-shirts.

 

Ils sont très nombreux à se sentir complètement bloqués et, si vous faites partie de ces vendeurs, lisez bien ce qui suit !

 

Vous voyez, c’est un problème que rencontrent en permanence la plupart des gens (et pas seulement dans l’industrie du t-shirt en e-commerce, mais dans le marketing en ligne en général) : ils ont peur que certaines niches soient déjà « saturées » et ils se découragent avant même de tester quoi que ce soit.

 

D’ailleurs, le mot « saturation » est un peu employé par tout le monde et à tout bout de champ, dès qu’on parle de marketing. Personnellement, je le retrouve dans la plupart des articles que je vois circuler sur ce thème.

 

Alors, d’abord, la « saturation » telle qu’on l’entend est un énorme mythe, une fabrication de notre esprit !

 

Dans l’industrie de la vente en ligne de t-shirts, cette crainte n’est pas vraiment fondée, en raison de la multitude de niches qui existent un peu partout et, surtout, parce qu’il y a une quantité presque infinie d’angles par lesquels analyser la question et choisir ses designs.

 

En réalité, le nombre de niches sur ce marché est véritablement énorme !

 

Aujourd’hui, je vais donc partager avec vous les 91 niches qui vendent de façon incroyable et que vous devez absolument connaître.

 

Ces niches sont véritablement rentables pour tous les vendeurs qui ont eu du flair en faisant partie des premiers à les mettre en place dans leurs boutiques, car ils ont souvent réussi à faire des fortunes avec.

 

La plupart d’entre elles vont continuer à rapporter beaucoup d’argent pendant plusieurs mois et il est encore temps de les adopter.

 

Et certaines sont carrément méconnues, ce qui signifie que si vous décidez de les mettre en place maintenant, vous allez avoir un très gros avantage par rapport à vos concurrents qui n’accéderaient pas à cette liste. Et cette liste, je vous garantis que vous ne la trouverez pas partout !

 

Alors voilà les niches que je vous recommande vraiment d’étudier, pour voir quels designs vous pourriez imaginer, car elles peuvent changer radicalement l’activité de votre boutique.

 

Notez qu’il est important, en fonction de votre clientèle cible (selon le pays dans lequel vous vendez principalement), d’affiner cette liste pour qu’elle réponde aux habitudes culturelles de vos clients :

 

  • Les t-shirts humoristiques
  • Les t-shirts vulgaires
  • Les t-shirts offensants
  • Les t-shirts « pour couples »
  • Les t-shirts « pour rebelles »
  • Les t-shirts « swag »
  • Les t-shirts « muscles »
  • Les t-shirts « pistolet »
  • Les t-shirts religieux (notamment ceux qui utilisent l’image de Jésus)
  • Les t-shirts militaires et patriotiques
  • Les t-shirts autour de l’herbe (à fumer)
  • Les t-shirts « football »
  • Les t-shirts « basket-ball »
  • Les t-shirts « sports »
  • Les t-shirts « yoga »
  • Les t-shirts « parodies »
  • Les t-shirts « pompiers »
  • Les t-shirts « Superbowl »
  • Les débardeurs humoristiques
  • Les t-shirts « Keep calm and… » (à compléter avec toute mention appropriée, en anglais)
  • Les t-shirts « Keep calm and chive on » (jeu de mots culturel, autour du site thechive.com, pas forcément compréhensible pour les non-anglophones)
  • Les t-shirts « sexe »
  • Les t-shirts « bikers »
  • Les t-shirts « overdose »
  • Les t-shirts « femme / copine »
  • Les t-shirts « délinquants »
  • Les t-shirts « zombies »
  • Les t-shirts « parent / retraité »
  • Les t-shirts « campagne »
  • Les t-shirts « dessins animés »
  • Les t-shirts « vidéos et gamers »
  • Les t-shirts « politiciens »
  • Les t-shirts « Obama » (plus ou moins pertinent, selon votre clientèle principale)
  • Les t-shirts délirants
  • Les t-shirts « Qu’est-ce que le XXX dit ? » (peut fonctionner avec n’importe quel mot)
  • Les t-shirts « mamie » (« nana », en anglais, le concept faisant un carton chez les anglophones)
  • Les t-shirts « bières et alcool »
  • Les t-shirts « boulot »
  • Les t-shirts « sauveteurs »
  • Les t-shirts « tatouage »
  • Les t-shirts « mariée »
  • Les t-shirts « animaux »
  • Les t-shirts « pop culture »
  • Les t-shirts « bacon »
  • Les t-shirts « science »
  • Les t-shirts « chimie »
  • Les t-shirts où le design est fait de texte (marche tout particulièrement, en ce moment !)
  • Les t-shirts « super héros »
  • Les t-shirts « films »
  • Les t-shirts « geeks »
  • Les t-shirts « Saint Valentin » (une valeur sûre, chaque année)
  • Les t-shirts « fitness »
  • Les t-shirts « girly »
  • Les t-shirts « Ninja turtles »
  • Les t-shirts « retraite »
  • Les t-shirts « infirmière »
  • Les t-shirts « mariage »
  • Les t-shirts « controverse »
  • Les t-shirts « snowboard »
  • Les t-shirts « horreur » (comme les crânes ou autres designs similaires)
  • Les t-shirts « astronaute »
  • Les t-shirts « Je déteste les matins »
  • Les t-shirts « rétro et vintage »
  • Les t-shirts « Internet »
  • Les t-shirts « vacances »
  • Les t-shirts « animaux de compagnie »
  • Les t-shirts « chats »
  • Les t-shirts « autodérision »
  • Les t-shirts « Marines » (les militaires américains, design pas forcément adapté pour une clientèle exclusivement française)
  • Les t-shirts « Comme une fille »
  • Les t-shirts « grand-parent »
  • Les t-shirts « été »
  • Les t-shirts « romantique incorrigible »
  • Les t-shirts « Ma pire décision a été… » (à compléter)
  • Les t-shirts « Fuck the… » (à completer)
  • Les t-shirts « Fuck you »
  • Les t-shirts sinistres
  • Les t-shirts « humour grinçant »
  • Les t-shirts « célébrités + citations »
  • Les t-shirts « C’est moi ou… ? » (par exemple, « C’est moi ou il fait chaud ? », à compléter avec des tas de mentions possibles.
  • Les t-shirts « Je ne suis pas un/une… » (à compléter)
  • Les t-shirts « mari »
  • Les t-shirts « épouse »
  • Les t-shirts « Classe de… » (à compléter avec une année)
  • Les t-shirts « cuisine »
  • Les t-shirts « soudeurs » (« welder », en anglais)
  • Les t-shirts « électriciens »

 

Tous ces types de designs représentent un très grand volume de recherches quotidiennes sur le Web.

 

Alors, le constat que je fais est le suivant : beaucoup de vendeurs pensent que certains concepts (comme les « Keep calm and… », le sport, le football, etc.) sont déjà beaucoup utilisés et qu’ils ne sont plus susceptibles de générer du profit, parce que trop de boutiques en proposent.

 

Honnêtement, c’est une erreur et un mensonge. C’est aussi simple que ça.

 

Ces niches contiennent un nombre incroyable de sous-niches qui sont profitables à un niveau que vous ne pouvez pas imaginer.

 

Le niveau de revenu envisageable avec de bons designs appartenant à ces catégories est énorme. À vous de faire preuve d’un peu imagination pour inventer les sous-niches en question.

 

Car tout dépend de votre angle d’attaque, notamment pour tous les designs qui incluent du texte, pour lesquels vous pouvez imaginer une tonne de concepts.

 

Si l’on prend l’exemple des designs relatifs à des métiers, voici quelques idées concrètes de variantes pour celui de l’infirmière :

 

  • Les t-shirts « aide-soignante »
  • Les t-shirts « bureau de l’infirmière »
  • Les t-shirts « école d’infirmière »
  • Les t-shirts « sage-femme »
  • Les t-shirts « infirmière consultante »
  • Les t-shirts « infirmière en formation »
  • Etc.

 

Dans le cas des t-shirts « militaires », vous pourriez en tirer les sous-niches suivantes :

 

  • Les t-shirts « infanterie »
  • Les t-shirts « aviation »
  • Les t-shirts « armée de l’air »
  • Les t-shirts « corps médical »
  • Les t-shirts « recrutement »
  • Les t-shirts « police d’armée »
  • Les t-shirts « marine »
  • Etc.

 

Vous voyez ce que je veux dire ? Le potentiel cumulé de toutes ces niches (et ceci est valable, même si vous n’en sélectionnez que quelques-unes) est absolument dingue !

 

Ce qui compte, c’est de trouver des angles nouveaux au sein des meilleures niches, celles que les gens s’arrachent. Et ce n’est vraiment pas difficile de créer un bon design de t-shirt, si vous savez quelle veine creuser.

 

Allez, encore un exemple, pour terminer !

 

Si vous prenez la niche des designs « sauveteurs » (dont la tendance va encore monter, avec l’arrivée de l’été, soit dit en passant…), voici un concept tout bête : vous pourriez utiliser un texte qui dit « Réservé aux bons nageurs », avec une image drôle de sauveteur.

 

N’hésitez pas à mélanger plusieurs concepts, notamment en incorporant du texte à des visuels amusants ou impressionnants.

 

Je vous dis à très bientôt pour de nouveaux articles !