E-commerce : bilan 2016 et perspectives 2017

L’E-commerce se porte bien. Merci. Et il va encore faire plus fort en 2017

En 2016 déjà, les chiffres de l’E-commerce étaient excellents avec une progression de + 14 % par rapport à l’année précédente. Et c’est pas fini…

Une étude de la FEVAD confirme la tendance à la hausse des achats sur internet pour 2017

Ainsi, 98 % des personnes interrogées ayant acheté sur Internet en 2016 ont réalisé des achats au moins une fois par mois. C’est une progression de 3 % par rapport à l’année précédente, mais de 27 % comparé à 2013.

Point important, on constate que ce sont les 25 – 34 ans sont très actifs avec 68 % d’entre eux. Les parisiens/franciliens sont parmi les français qui utilisent le plus les achats en ligne (65 %). Cible de choix, les CSP + qui utilisent l’e-commerce pour leurs achats à 71 %

Ce que révèle l’étude notamment, c’est le positionnement progressif et durable de l’implantation du E-commerce dans les mœurs des consommateurs. Près de 20 % vont encore acheter plus sur le net en 2017, notamment les 25 – 34 ans.

Et même si (évidemment) le constat chiffré de la FEVAD distille beaucoup de chiffres, on constate que le malgré le contexte économique et le discours ambiant sur la crise, cela n’affecte pas la tendance d’achat haussière sur internet.

Les principaux domaines d’achats sont classiques : habillement, voyages, produits culturels, mais il est intéressant de constater que les français s’habituent à l’internet pour leurs achats et utilisent d’autres services tels les repas, les transports urbains, …Mais aussi – et cela va dans le sens de la complémentarité shop en ligne – shop en ville, les bons d’achats en magasins sont de plus en plus prisés et utilisés par les internautes. Le bon vieux coupon de réduction (surtout en période de « crise ») qu’il soit virtuel ou papier a encore de beaux jours devant lui et les E-commerçants devraient s’y intéresser de près s’ils ne le font pas encore.

Larme absolu du E-commerce : le smartphone

Aujourd’hui, quasiment tout le monde possède un smartphone. Le taux d’équipement frôle partout les 100 %. Vous l’avez compris, une fois de plus, les jeunes sont les champions toute catégorie en ce domaine.

Cela facilite donc grandement le développement du E-commerce. Depuis 2013, ce n’est pas moins qu’une progression de 14 % que l’on constate sur les achats en M Commerce (M pour mobile)

Utilisation du mobile en E-commerce

Plus cest ciblé, mieux ça convertit

Avec le développement des applications mobiles des sites marchands on aurait pu penser que les chiffres allaient s’envoler. Mais les français ne les utilisent pas encore aussi souvent qu’on le pensait utilisant plusieurs canaux avant de conclure un achat : mobile, PC/mac et tablette en surfant de l’un à l’autre avant de sortir la CB.

Toutefois la géolocalisation que permet l’utilisation du mobile en E-commerce commence à porter ses fruits en matière d’offres promotionnelles de proximité. Vous vous baladez avec smartphone, consultez vos mails quand tout à coup vous recevez un sms ou mail d’un magasin à côté d’où vous êtes qui vous souhaite votre anniversaire, vous offre un bon de réduction, une offre privilégiée. Et boum, vous rentrez, vous achetez. Bref : vive la géolocalisation au secours du commerce de proximité. On dit merci qui ? Merci l’E-commerce. Près d’un quart des e-acheteurs ont déjà été séduits.

Et qui dit smartphone dit aussi réseaux sociaux

L’avantage du smartphone, c’est qu’il va permettre de séduire, géo localiser, vendre en E-commerce. Mais une autre utilisation qui se développe, c’est l’interaction sur les réseaux sociaux suite à un achat.

Avec une consultation quasi quotidienne pour une bonne partie des e-acheteurs, les réseaux sociaux sont un outil extraordinaire pour tout E-commerçant qui sait les utiliser à bon escient.

Ils permettent de faire découvrir de nouveaux sites ou produits mais aussi offre une viralité que ne permet pas la publicité traditionnelle. Près de la moitié des acheteurs sur internet donnent leur avis sur le net et la majorité les consulte avant d’acheter.

Ils servent aussi à contacter le service client en cas de problème surtout dans les grandes villes où le temps est encore plus précieux pour les achats.

Des fonctions comme le click-to-call se développent et complètent les stratégies classiques (mail, formulaire de contact, …) pour entrer en relation avec un site E-commerce.

utilisation réseaux sociaux

Acheter en ligne cest bien. Se faire livrer rapidement cest encore mieux

La livraison à domicile constitue le mode le plus utilisé dans bien des cas d’achats e-commerce. Mais d’autres méthodes se développent fortement comme la livraison en point relais, le click and collect. Vous achetez en ligne et passer récupérer votre achat en magasin. Avantage pour le commerçant dans ce dernier cas, généralement l’internaute achète encore d’autre produits sur place.

La livraison par drone n’est plus de la science-fiction et progresse régulièrement. 35 %, soit 7% de plus que l’année précédente y ont eu recours mais l’on constate également un intérêt de plus en plus grand pour les services d’abonnement à des sociétés de livraison express. Près de 30 % des personnes interrogées disent vouloir y souscrire pour recevoir leurs achats plus rapidement. A regarder de près car s’ils souscrivent à ce type de service, ils achèteront aussi certainement plus souvent pour « rentabiliser » leur abonnement.

Un commerce collaboratif en pleine santé

Les sites collaboratifs d’hébergement ou co-voiturage se portent de mieux en mieux. Tous les chiffres en ce domaine montrent un engouement très fort pour l’achat « communautaire ». Après une belle embellie en 2016 avec une progression à deux chiffres sur quasiment toutes les tranches d’âges (et là encore, les jeunes sont champions) 2017 devrait voir se confirmer encore plus cette tendance.

L’analyse de cette étude de la FEVAD, au-delà des chiffres révèle de vraies tendances nouvelles en matière de consommation. L’e-commerce a bien pris sa place dans le commerce français. Il invite les commerçants traditionnels à revoir beaucoup leurs stratégies.

Mais il offre également à ceux qui veulent des opportunités énormes en termes de développement et, s’il est pratiqué correctement avec les bonnes stratégies permet de s’affranchir des problèmes traditionnels que connaissent les commerçants traditionnels.

ARTCILES RÉCENTS

rentabilité E-commerce

L'E-commerce devient de plus en plus rentable

  Un tel chiffre confirmé par l’étude Kantar TNS/ Webloyalty qui vient de paraître rendrait jaloux un commerçant traditionnel : 82 % des sites E-commerces ont atteint dès 2016 leur seuil de rentabilité. Ce qui, à l’heure…
Comment utiliser Facebook pour prospecter

Comment utiliser efficacement Facebook pour trouver des prospects qualifiés

    J’ai commencé à vous parler de Facebook Ads, le système publicitaire de Facebook et j’ai reçu en retour pas mal de questions du type « oui, mais si je n’ai pas encore de budget pour lancer des pubs, comment…
Séminaire Live Destination E-commerce

Question de génération

    L’E-commerce continue de grandir. Toujours un peu plus, un peu plus vite chaque jour. Alors, forcément si on veut bien vendre, il faut savoir à qui vendre. Les instituts et cabinets qui autrefois scrutaient les…

Encore une année record en e-commerce

Une nouvelle fois, la FEVAD nous régale de ses publications, mais surtout, confirme que malgré le contexte général du commerce, assez morose, le moral des e-commerçants est au top. A juste titre. Certes, le taux de 96 % d’optimistes…
Utiliser les stratégies d'influence en E-commerce

Comment utiliser les stratégies d'influence en E-commerce

  Si vous vendez des produits ou services en e-commerce ou si vous devez convaincre quelqu’un, rien de tel que les puissantes techniques de l’influence et la manière de les utiliser décryptées par Rober CIALDINI, professeur de…
Quoi vendre aux milleniums

5 tendances marketing à connaître pour vendre aux milléniums

La génération millenium n’est pas simple à comprendre. Si vous en avez, vous comprenez ce que je veux dire. Elle représente la génération la plus importante depuis le baby-boom et adore le monde de la mode et de la consommation. En…
Vendre par l'email

Le retour de l'email (mais était il vraiment parti ?)

On le pensait has been, pourtant, l’e-mailing reste l’un des moyens de communication entre les E-commerçants et leurs clients (ou partenaires) bien d’actualité. C’est l’outil marketing le plus utilisé et 82 % des entreprises se…
E-commerce : bilan 2016 et perspectives 2017