Question de génération

 

 

L’E-commerce continue de grandir. Toujours un peu plus, un peu plus vite chaque jour. Alors, forcément si on veut bien vendre, il faut savoir à qui vendre.

Les instituts et cabinets qui autrefois scrutaient les tendances des acheteurs en commerces traditionnels se penchent donc sur celles du net.

KPMG par exemple révèle dans sa dernière étude « La vérité sur les consommateurs en ligne » que ce ne sont pas forcément ceux auxquels on pense qui achètent le plus en ligne.

18,6 transactions par an pour la génération X

Contrairement à ce que l’on pourrait imaginer, les meilleurs clients en ligne ne sont pas forcément les plus jeunes. Question de génération…

 

Qui achète en E-commerce

 

En fait, ce sont les X (génération née entre 1966 et 1981) qui achètent le plus souvent : 18,6 transactions en moyenne par an.

Les millennials nés entre 1982 et 2001 passent leur temps sur leur smartphone, mais ne font que 15,6 transactions par an. Les babyboomers (génération 1946 – 1965) sont lanterne rouge avec 15,1 transaction/an.

Par contre, ce sont ces derniers qui, lorsqu’ils achètent, font les plus gros paniers moyens : 203 $. Les consommateurs de la génération X : 190 $ et les millennials 173 $

Les sondeurs se font philosophes en déclarant au vu des résultats que chez les X et babyboomers, « l’élément qui a le plus de valeur, c’est le temps ».

Certes, les personnes âgées ont plus de temps mais aussi de pouvoir d’achat, mais ce ne sont pas eux que l’on imagine forcément acheter sur le net lorsqu’on observe une bande d’ados sauvages en milieu naturel, le nez collé au smartphone connecté à Amazon.

Les jeunes vont plus en magasin parce qu’ils sont … impatients. Ils veulent de la rapidité dans la livraison immédiate. Ils procèdent à l’inverse de leurs aînés qui observent les produits et les prix en magasin et commandent sur le net.

59 % des consommateurs vont d’abord voir sur le net un produit avant de l’acheter et 52% le découvrent d’abord chez des amis ou en magasin.

Pour l’instant, les achats se font majoritairement auprès d’Amazon ou d’enseignes chinoises en ligne comme AliExpress ou Alibaba, mais avec le développement des « petits » e-commerçants qui deviendront grand demain, les choses pourraient bien évoluer rapidement.

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire